La Team des Patacitrouilles Yaoistes Index du Forum La Team des Patacitrouilles Yaoistes
Bienvenue sur ce forum =) Le but ? Faire découvrir aux français des fanfics étrangères en les traduisant ! N'hésitez pas à nous rejoindre : on ne mord pas, promis ;)
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Team des Patacitrouilles Yaoistes Index du Forum -> Divers -> La Gazette des Patacitrouilles Yaoistes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ediawe
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 262
Sexe: Féminin
15/07/1991
Âge: 18 ans
Localisation: France
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 13:00    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009

Et voilà, c’est déjà le mois de Septembre.

Oui, je sais que certains d’entre vous attendaient ça avec l’enthousiasme et l’impatience de Padfoot confronté à l’imminence de son shampoing antipuces annuel... Je sais que certains préféreraient affronter une armée d’Acromantulas, voire même essayer d’apprendre l’alphabet à Crabbe et Goyle plutôt que de devoir affronter cette échéance, mais c’est comme ça, il n’y a plus d’échappatoire depuis qu’un groupe de jeunes écervelés a fracassé par terre tous les retourneurs de temps du Ministère. C’est malin, ça...

Heureusement pour votre moral, les journalistes philanthropes de la gazette des Patacitrouilles se sont aventurés dans la jungle hostile du Net (peuplée, comme chacun sait, de dangereux slashers, de Modos féroces et pire... de fangirls !) pour vous dégotter fics et fanarts et vous redonner le sourire. Vous allez donc pouvoir à présent sauver l’humanité en empêchant Lockart de gagner encore le prix du plus beau sourire décerné par Sorcière Hebdo !

Bonne lecture !


I/ Le coin des fans

A/ A lire ce mois-ci

Quatre fics qui valent le coup d'être lues !

Picturing Sirius de likyboy's

Résumé de l’auteur : Remus Lupin est fou de photographie. Un mannequin en particulier attire son attention et l'obsède jusque dans ses rêves : Sirius Black. Jusqu'où Remus ira-t-il pour répondre aux désirs de son idole ?

Dernière mise à jour : 09/09/09 ; 2 chapitres, en cours

D’abord parce que c’est un UA, ce qui permet à l’auteur de s’éloigner un peu du canon et de développer une intrigue originale, loin des traditionnels cliché sur le couple Sirius/Remus.

Ensuite parce que cette fic fait preuve d’une grande profondeur psychologique. Pour l’instant, l’auteur prend le temps d’installer ses personnages et d’explorer leur psychologie. L’analyse qu’elle fait de l’obsession que Remus ressent envers Sirius, plus précisément envers les photographies de Sirius, est tout simplement fascinante. On est véritablement captivé par le texte et on a hâte de savoir la suite.

Enfin parce que c’est bien écrit, sans fautes et dans un style agréable et fluide, et qu’on lit d’autant plus facilement que l’auteur compense l’absence de dialogue par une présentation aérée qui ne rebute pas à la lecture.

Et puis c’est Remus et Sirius quoi !


Les bonnes manières selon Sirius O. Black esq de Taraxacum Officinalis et Archea (publié sur le profil d'Archea).

Résumé des autrices : Voldemort veut gagner l'aristocratie française sorcière à sa cause. Albus envoie Severus espionner l'envoyé du Lord à Paris et charge Sirius de lui donner des cours par correspondance sur les usages Sang-Pur.

Date : 31/08/09. Terminé

Parce que quand on a un petit creux, rien ne vaut un Snack !

Or cette fic est écrite en tandem par deux amatrices du genre, toutes deux d’excellentes écrivaines. Les bonnes manières... se présentent sous forme d’un échange de lettre entre Severus (interprété par Taraxacum Officinalis) et Sirius (campé par Archea). Et laissez-moi vous dire que l’échange en question est particulièrement savoureux.

On éprouve une jubilation sans nom à voir ces deux là s’envoyer les pires horreurs à la tête et rivaliser d’ingéniosité pour s’insulter mutuellement. C’est d’autant plus génial que chacun des deux à son style propre (normal, puisque ce n’est pas la même personne qui écrit) accordé à sa personnalité : Severus est grinçant, cynique, méprisant tandis que Sirius est davantage moqueur et se délecte des misères de son correspondant (du moins au début).

Et en bonus, on a le droit, en arrière plan, à un truculent tableau de la vieille aristocratie française, qui organise des chasses à cours à dos d’hippogriffe et suit des règles complexes, que nous découvrons en même temps que Severus grâce Sirius, qui se révèle un excellent professeur.

Toutefois, si vous êtes sujet aux crises de fou rire, allez-y doucement...


Paddy chou sale cleb de Sorn The Lucifer's Angel

Résumé de l’auteur : Recueil d'OS. Ou "Les malheurs de Padfoot". Les Maraudeurs sont fous, tout le monde le sait. Sirius Black est certainement le plus atteint d'entre eux. Mais quand sa forme canine s'y met, qu'est-ce que ça donne ?

Dernière mise à jour : 22/08/09. En cours. Trois chapitres

Je recommande tout particulièrement cette fic les jours de déprime ou de grande fatigue. Parce que, de l’aveu même de l’auteur, c’est « particulièrement débile et pas sérieux du tout ».

Dans chaque OS, Padfoot se retrouve dans des situations loufoques voire carrément improbables (le premier chapitre donne très bien le ton à ce niveau-là). C’est d’autant plus drôle que Paddy n’est pas seul dans sa folie : le narrateur l’accompagne joyeusement, notamment à travers de nombreuses digressions complètement délirantes qui multiplient par dix le potentiel comique de la chose. Et tout ça sans oublier en cours de route l’orthographe et la grammaire, comme ça arrive parfois à certains auteurs.

En bref, si vous cherchez une fic intelligente et profonde, passez votre chemin. Mais si votre ambition est de rire un bon coup, alors n’hésitez pas.

(Et puis il y a un petit chouïa de Sirius/Remus dedans...)


Lettres de McGonagall de lucyinthesky4:

Résumé de l’auteur : Traduction ! Découvrez les bêtises de James et ses amis à Poudlard, narrées par le professeur McGonagall dans ses nombreuses lettres envoyées aux Potter.

Dernière mise à jour : 05/09/09. En cours, 3 chapitres.

Avant tout, mieux vaut ne pas lire cette fic en entier d’un seul coup mais y aller chapitre par chapitre parce que ça risque de devenir répétitif à la longue, et ça serait dommage de se gâcher le plaisir.

Tout l’intérêt de cette fic tient dans le contraste entre la forme et le fond. La façon concise et formelle avec laquelle McGonagall raconte les frasques des Maraudeurs donne un côté incongru à celles-ci et rend d’autant plus drôles les exploits de James et ses amis. Mais le mieux, c’est quand la façade froide de la directrice des Gryffondors se fissure légèrement et laisse transparaître une graaaaande lassitude...

De petites lettres à picorer donc, en admirant l’imagination de l’auteur et la rigueur de la traductrice.


B/ Pour le plaisir des yeux

Par yuuiHim : Hogwarts Mascots


Par frytka : You and me


What did L.E stand for ?


Par malena_sama : Dog and Wolf


Par elena162 : HP and DM


Par karabaja : Maybe the chocolat will help


Par Vizen : Meeting


Par Marauder14 : SxR


Par PolymorphicGirl : Umbridge


Par Sirilu : Canine courage


Meanie Mione


II/Le coin des écrivains

Alors, ce mois-ci, le menu proposé à vos plumes affamé est le suivant :

Défi 1 : Le secret de Serpentard
Salazar Serpentard a un secret, Godric Gryffondor est bien décidé à le découvrir. Vous pouvez traiter ce sujet sous forme d'enquète policière, de tragédie, de slash ou de parodie. Variante : c'est à Hermione de découvrir le secret soit en remontant le temps, soit via des recherches à la bibliothèque ou pourquoi pas, sur un champs de fouille.

Défi 2 : Ecrire un Remus/Kingsley (parce que les fics sur ce couple se comptent sur les doigts d’une des mains du serpent de Voldemort ; je suis la seule à trouver qu’ils vont bien ensembles ou quoi ?)

Défi 3 : (défi de Mistycal sur ffnet) : Epoque des maraudeurs, 7e année. Sirius a dit que la tête de James s'est dégonflée durant sa dernière année. Donc, la fic sera le récit des aventures de James durant cette dernière année, et pourquoi et comment il a appris à baisser la tête. Ca impliquera bien sûr les Serpentards.

Défi 4 : (défi de lilouze sur hpfanfiction) : Dévoiler tout ce que Peter a subi chez les Weasley sous forme de rat. Aucune contrainte à respecter, vous êtes totalement libres !

Défi 5 : (défi de Dray sur hpfanfiction) : Harry vient d'entamer sa cinquième année à Poudlard et Dolores Jane Ombrage est nommée professeur de défense contre les Forces du Mal. Elle doit, très régulièrement, envoyer un rapport à Cornelius Fudge, le ministre en personne... Mais le rapport officiel cède vite à un échange de lettres qui ne peuvent cacher la passion secrète qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Épistolaire seulement... Et avec humour ^^!

N’oubliez pas de m’envoyer un MP si vous décidez de relever un de ces défis !

III/Le coin des lecteurs

A/Les loups-garous, ou comment vivre sa vie quand on se transforme en grosse bête pleine de poils et de dents une fois par mois

J’élargis un peu la discussion personnage pour vous parler d’un sujet qui fascine beaucoup d’auteurs et de lecteurs (et non, ce n’est pas seulement à cause de Remus).

L’une des plus grandes richesses de l’œuvre de J.K Rowling est certainement l’exploitation qu’elle fait des mythes et des légendes traditionnels, non pas en les reprenant tels quels mais en les adaptant et en les modernisant. C’est comme ça que le thème de la lycanthropie devient symbolique du racisme et de ses conséquences, thème qui traverse largement tous les livres de la saga.

Commençons d’abord par analyser l’image que Mme Rowling nous donne des loups-garous. Ils sont pour la première fois mentionnés dans le premier tome : Malefoy craint leur présence dans la forêt interdite alors qu’ils s’y rendent pour leur retenue. Un peu plus loin, Harry demande si un loup-garou pourrait blesser une licorne (ce à quoi Hagrid répond par la négative). A ce stade-là de l’histoire, les loups-garous font donc simplement partie de l’univers merveilleux créé par l’auteur, au même titre que les licornes et les centaures. Ils apparaissent davantage comme des animaux que comme des êtres humains.

On en apprend bien davantage à la fin du troisième tome, quand Remus annonce au Trio qu’il est un loup-garou. Il est intéressant de noter qu’à ce moment-là, la première réaction de Ron, issu d’une famille de sorciers à la différence des deux autres, est de balbutier « Arrière, loup-garou » à un professeur qu’il apprécie et respecte pourtant. On imagine sans peine à quel point le rejet des loups-garous est ancré dans le monde sorcier (il est aussi vrai qu’à ce moment, Ron pense que Lupin veut aider un dangereux évadé à trucider son ami).

Les informations que donne Remus sur son mal dans le livre sont relativement succinctes, tout comme celles donné dans Les animaux fantastiques. En fait, le lecteur n’en a pas vraiment besoin car le mythe est très connu : la victime se transforme en loup pendant la pleine lune et transmet sa malédiction en mordant les gens. Comme le mythe présente cependant de nombreuses variantes, Rowling donne des précisions : la transformation est involontaire et douloureuse, et la lycanthropie n’a pas d’impact sur la victime hors de la pleine lune. Par la suite, de nombreux auteurs de fanfictions inventeront d’autres caractéristiques, généralement dans des histoires mettant en scène Remus. Il faut noter que Mr. Moony se transforme alors généralement en dieu du plumard (faut bien qu’il satisfasse son Sirius, hein...) : il est plus endurant, très dominateur... Par ailleurs, il est généralement doté de sens (et notamment d’un odorat et d’une ouïe) surdéveloppés. Mais dans le livre, il n’est rien dit de tel (même si comme Remus est un personnage secondaire, qui apparaît relativement peu par rapport à d’autres, ces suppositions n’ont rien d’impossible).

Donc a priori, JK Rowling reprend le mythe traditionnel. Pourtant, l’image qu’elle en donne est très moderne. En effet, elle parle dans Les animaux fantastiques de maladie ; or, la maladie telle qu’on se la représente aujourd’hui (causée par de méchants microbes qui attaquent notre corps) date du XIXème et de Pasteur, tandis que le mythe du loup-garou apparaît dans l’Antiquité grecque et se développe au Moyen-âge. A l’époque, la lycanthropie est considérée, au même titre que la sorcellerie, comme l’œuvre du diable. Et dans certaines légendes, le loup-garou passe volontairement un pacte avec le Malin pour obtenir ses pouvoirs. Au contraire, chez JK Rowling, la lycanthropie est une maladie incurable, un peu comme le SIDA (d’ailleurs, dans les deux cas, les malades sont parfois traités comme des criminels). Une fois que l’on sait ça, la haine de certains sorciers, comme Ombrage, vis-à-vis des loups-garous paraît anachronique dans la société actuelle où la science et la tolérance qui découle de certaines constatations sont censées avoir banni une telle intolérance.

Et pourtant, les lois qui frappent les loups-garous sont terribles : il leur est notamment quasiment interdit de trouver du travail (sachant que le travail, outre qu’il permet de survivre, est, pour beaucoup de philosophes, ce qui fait l’homme et l’enrichit), d’autant plus que la plupart des sorciers refusent de les employer. Dans le septième tome, la rapidité avec laquelle Remus quitte le Terrier en apprenant la venue du ministre laisse entendre que des mesures encore plus draconiennes ont dû être prises. Tout cela n’est pas sans évoquer les mesures prises par les nazis contre les juifs, les tziganes, les homosexuels, etc... dans les années 30.

Cependant, les ennemis des loups-garous ont des arguments tout trouvés pour se justifier : il leur suffit de pointer du doigt des gens comme Fenrir Greyback en disant : « Vous voulez vraiment que des choses comme ça vivent librement parmi vous ? Vous leur confiriez vos enfants ? ». Pas étonnant que les mesures prises ne suscitent que peu de critiques, d’autant que les loups-garous comme Remus semblent être des exceptions. Le hic, c’est que les gens qui tiennent ce genre de discours prennent le problème dans le mauvais sens : si dès le départ, les loups-garous se sentent rejetés et haïs par la société, il y a peu de chance qu’ils tentent de s’y intégrer et de respecter les autres.

Passons maintenant aux personnages de loups-garous.

Tout d’abord Fenrir Greyback. Son prénom lui vient de la mythologie scandinave : Fenrir est un loup géant d’une extrême férocité. Les dieux parvinrent à l’enchaîner pour le maitriser mais il est dit qu’à la fin des temps, il se libérera, avalera le soleil et tuera Odin, le roi des dieux. Quand à son nom, Greyback, il fait probablement allusion à la couleur grise du loup dont il prend la forme (si quelqu’un en sait plus à ce sujet, qu’il me fasse signe).

On découvre Fenrir Greyback dans le sixième tome. Il est présenté comme le chef des loups-garous, le plus sauvage aussi. C’est lui qui a mordu Remus.

Plus que d’un loup-garou, Greyback a tout d’un psychopathe pédophile. Il s’attaque de préférence aux enfants, ce qui veut tout dire, quand on sait que la figure du loup a une forte connotation sexuelle (qu’on pense aux lupanars, des maisons closes dont le nom dérive directement de lupus, ou à la morale explicite du Petit Chaperon Rouge de Perrault). D’autre part, ses propres paroles ne laissent aucun doute sur la question, lorsqu’il déclare « Tu sais à quel point j’aime les enfants, Dumbledore. » dans le tome 6 ou quand il semble se délecter de l’odeur de la peau d’Hermione dans le tome 7. Il évoque également le gourou d’une secte particulièrement sanguinaire, puisqu’il prône l’endoctrinement des enfants le plus tôt possible. Comme tous les personnages d’Harry Potter, ce n’est donc une pure chimère sortie de l’imagination de l’auteur. On peut trouver ses semblables dans notre monde.

Il a, par ailleurs, toutes les caractéristiques de l’animal : il est sale, a une odeur animale, semble mal à l’aise dans ses vêtements ; même sous sa forme humaine, il mord comme un loup, quand l’une des caractéristique de l’être humain est l’utilisation de l’outil, même quand il s’agit de réaliser un acte aussi barbare que tuer.

C’est aussi un fidèle allié des Mangemorts. Pourtant, à leurs yeux, il reste un inférieur : malgré les services rendus, il ne porte pas la marque des ténèbres et lorsque dans le septième tome, il livre Harry aux Malefoy, Narcissa semble ne pas le reconnaître. On voit bien à ce moment l’amertume qu’il ressent. Il a cru œuvrer pour le bien des siens mais en fait, il s’est fait exploiter. Il sera finalement abattu par Ron et Neuville lors de la bataille finale.

Et maintenant, saluez le plus adoré de tous les loups-garous, j’ai nommé Remus Lupin !

Son nom regorge tellement de sens qu’on se demande toujours comment on a fait pour ne pas comprendre dès le début du troisième tome que c’était un loup-garou. Son prénom lui vient de la Rome Antique. Remus était le frère malheureux de Romulus. Il est comme lui allaité par la louve mais ce n’est pas à lui que les oracles sont favorables quand les deux frères décident de fonder une ville. Après que Romulus a tracé l’enceinte de la future Rome, Remus franchit cette ligne sacrée, histoire de faire enrager son frangin et de lui montrer ce qu’il pense de ce qu’ont dit les oracles (attitude très mature, soit dit en passant ; d’ailleurs, en évoquant le jour où il s’est fait mordre, Remus Lupin se juge lui-même sévèrement en se qualifiant « d’imprudent »). Suite à cet affront, Romulus tue son frère : le prénom de Moony symbolise donc à la fois sa condition de loup-garou et son destin tragique. Quant à son nom de famille, il vient du latin lupus, le loup et désigne justement ce qui se rapporte au loup (dans certaines légendes, le lupin est aussi un loup qui hante les cimetières, un peu comme le Sinistros, et dévore les voyageurs qui passent sans le saluer).

La personnalité de Remus Lupin est aux antipodes de celle de Fenrir Greyback. Ils symbolisent deux aspects d’une réalité difficile, deux réactions possibles face à leur « petit problème de fourrure ». Tandis que Greyback s’enfonce dans la sauvagerie, Remus fait tout pour s’intégrer à la société et pour canaliser son loup.

Au premier abord, Remus est un homme calme, doux, aimable. C’est un excellent professeur, qui conquiert immédiatement l’admiration de ses élèves en rabattant le caquet à Peeves et qui sait tout de suite mettre en confiance ceux qui sont en difficulté comme Neville. Son attitude envers Rogue est révélatrice de son caractère : il reste aimable, même quand Severus est exécrable, et continue de lui faire confiance malgré la haine avouée de Rogue à son égard (ce que Harry est incapable de faire). Par ailleurs, c’est un défenseur acharné du bien, contrairement à la plupart de ses congénères. Il est membre de l’Ordre du Phénix et donne sa vie dans le tome 7 pour que sa cause triomphe.

Remus est néanmoins bien plus complexe que ne le montre cette façade polie et vertueuse. D’abord, c’est un ancien Maraudeur, donc pas exactement un enfant de cœur. Dans le tome 3, c’est avec une grande facilité qu’il ment à Rogue au sujet de la carte du Maraudeur pour épargner à Harry une punition (qu’il avait quand même mérité), alors même qu’en tant que professeur, il est censé faire respecter le règlement. D’autre part, il avoue bien tard à Dumbledore le fait que ses amis sont devenus des animagus non-déclarés.

Cela révèle un des défauts de Remus : il lui arrive d’être faible, de sacrifier son éthique par égoïsme. Il laisse ses amis s’en prendre injustement à Rogue sans intervenir probablement parce qu’il a peur de se faire rejeter. Il accepte que les trois autres Maraudeurs deviennent des animagus non-déclarés pour obtenir un soulagement pendant la pleine lune. Et il ne le révèle pas à Dumbledore, même quand Sirius s’échappe, parce qu’il a peur de perdre sa confiance. En fait, cette faiblesse lui vient de ce qu’il n’a pas eu une vie facile : dans ces conditions, on devient facilement jaloux du peu que l’on a et on est prêt à le garder à n’importe quel prix.

Enfin, on s’aperçoit dans le septième tome que la gentillesse et la courtoisie de Remus sont en fait des moyens de maîtriser son côté sombre. Lorsqu’il perd son sang-froid, Harry entrevoit le loup sur son visage d’homme. Comme Fenrir Greyback, Remus peut avoir des pulsions violentes, bien qu’à un degré bien moindre (il ne fait « que » jeter un sort à Harry, il ne l’attaque pas à coup de dents).

Mais la différence fondamentale entre eux deux, c’est que Remus a choisi de tenter de contrôler le loup. Il peut lui arriver d’échouer, mais le simple fait d’essayer, de vouloir rester humain, suffit à conserver son humanité. C’est l’illustration de ce que dit Dumbledore dans le tome 2 : « Ce sont nos choix [...] qui montrent ce que nous sommes vraiment, beaucoup plus que nos aptitudes ». Finalement, Remus, bien qu’il se transforme en bête sauvage tous les mois, est plus humain que beaucoup de Mangemorts qui agissent comme des monstres. Evidemment, essayer de rester humain, de se maîtriser sans cesse, de s’intégrer dans une société hostile, est bien plus dur que de se laisser aller à ses pulsions et à sa haine. Là encore, on peut citer Dumbledore dans le tome 4 : confronté à une malédiction comme la lycanthropie, on ne choisit entre le bien et le mal mais entre « le bien et la facilité ».



II/Le Ministère de la Magie, ou comment, avant même d’avoir compris ce qui se passait, les sorciers de Grande-Bretagne se retrouvent avec une dictature sur le dos.

La magie, c’est génial. Dès l’apparition d’Hagrid dans le premier tome et la queue en tire-bouchon qu’il fait pousser sur le derrière de Dudley, on voudrait nous aussi être un sorcier ou une sorcière et vivre dans le monde magique. Rapidement cependant, on se dit que la magie n’arrange pas tout : elle n’empêche pas la violence ou le racisme. Et puis en lisant le tome 5, on se dit soudain que quitte à vivre en Grande-Bretagne (ou en France, mais on ne sait pas grand-chose sur le Ministère de la Magie français), c’est aussi bien d’être un Moldu. Parce que le gouvernement des sorciers n’est pas vraiment un modèle de démocratie.

Au début de la série, on ne sait pas grand-chose sur le Ministère de la Magie, sinon le fait qu’Hagrid juge le Ministre peu compétent (mais tous les gouvernements du monde se font traiter d’incapables par leurs citoyens). C’est à partir des deux tomes suivants qu’on commence à tiquer : à deux reprises, Lucius Malefoy fait pression sur le Ministère pour obtenir ce qu’il veut (d’abord le renvoi de Dumbledore, ensuite l’exécution de Buck) en usant de sa fortune et de sa position, et même en menaçant les membres des commissions concernées, et il parvient à ses fins (même si Dumbledore finit par revenir et que Buck s’échappe avant que le bourreau mette la main sur lui). Cela souligne tout de même le fait qu’une aristocratie ancienne, riche, puissante et à la botte de Voldemort exerce un contrôle informel mais effectif sur le pouvoir.

Dans le tome 4, on en apprend plus sur les agissements du Ministère pendant la première guerre contre Voldemort : selon Sirius, certains fonctionnaires, et en premier lieu Barty Croupton, ont pris des libertés avec certains grands principes au nom de l’efficacité en ces temps de crise. Si l’autorisation donnée aux Aurors d’utiliser les Impardonnables contre les Mangemorts est défendable, le fait d’envoyer des gens à Azkaban sans procès l’est beaucoup moins –il ne l’est même pas du tout. Quand on se bat au nom de la Justice, on ne fait pas des exceptions pour certaines personnes : la Justice n’a de sens que quand elle est la même pour tous.

Mais c’est dans le tome 5 que le Ministère de la Magie bascule franchement dans la dictature. En premier lieu, il y a la censure des médias et l’abolition de la liberté de parole : Harry est puni quand il affirme que Voldemort est revenu sous prétexte que ce sont des mensonges. Et puis il y a la publication de « décrets » qui interdisent les rassemblements à Poudlard ou la lecture de tel ou tel magasine, ce qui nuit aux libertés fondamentales des élèves (je sais que l’école n’est pas une démocratie mais quand même).

Par ailleurs, Fudge et Ombrage prennent quelques libertés avec la séparation des pouvoirs. En principe, pour avoir une démocratie, il faut que les pouvoirs judiciaires, exécutifs et législatifs ne soient pas aux mains des mêmes personnes. Or le Ministre de la Magie a non seulement le pouvoir de rendre la justice (pas seul, mais il a quand même une voix) mais aussi celui de promulguer des décrets ayant force de loi. On peut d’ailleurs également penser qu’en temps que chef du gouvernement, il détient aussi le pouvoir exécutif, ce qui finit par faire vraiment beaucoup pour une seule personne.

Si la loi des sorciers permet de tels écarts, pas étonnant que Fudge impose si facilement son pouvoir. Et pas étonnant que Voldemort s’empare si facilement du Ministère : il est plus facile de soumettre à l’Impero quelques personnes haut placées qui auront le pouvoir de rendre la justice et de promulguer des lois plutôt que de devoir s’assurer l’allégeance d’une ou plusieurs assemblée de députés comptant beaucoup plus de membres. C’est possible, certes, mais délicat, surtout si on veut rester discret.

A travers cette description du Ministère, JK Rowling veut nous mettre en garde non seulement contre le choix de la facilité, qui consiste à refuser l’idée du retour de Voldemort ou à arrêter des innocents pour faire croire que l’on progresse, mais aussi contre l’aisance avec laquelle les choses peuvent déraper si on n’y prend pas garde. Au début de la série, les sorciers ne semblent pas opprimés, et pourtant Fudge puis Voldemort n’ont aucun mal à s’imposer comme maîtres absolus. Face à cela, l’auteur nous invite à adopter l’attitude de l’Ordre du Phénix ou d’Harry, les seuls à avoir le courage de résister et surtout de regarder la réalité des évènements en face.


Merci à tous les journalistes de la mort qui tue pour leur aide (et leur tolérance face à mon retard ému ) et merci à vous d'avoir lu !
_________________
La terre est bleue comme une orange (Paul Eluard)
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 13:00    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ceyx
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2008
Messages: 527
Sexe: Féminin
Âge: 20
Capricorne (22déc-19jan) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 13:59    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Coucou !

Tout d'abord, félicitations pour cette superbe gazette bisous

Je connaissais déjà toutes les fics citées et je trouve que tu as très bien choisi, certaines sont vraiment hilarantes. Et puis la Siri-Rem, what else ? xD
Pour les fanarts j'adore Canine courage, franchement ça me fait trop marrer, surtout la chute avec Spider-man lol (en plus je la connaissais pas celle-là).

Je trouve également tes sujets très bien traités, très captivants. Vraiment, je sais pas comment tu as réussi le tour de force de rendre sympa un article sur le ministère de la magie (parce que y'a plus affriolant comme thème quand même lol), mais j'ai beaucoup aimé ton argumentation et tes conclusions sur le sujet.

Est-il seulement utile de mentionner que celui sur les loups-garous est parfait ? =3

Donc voilà, c'était juste génial, merci à toi pour ce délicieux moment de lecture coeur
Revenir en haut
Ediawe
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 262
Sexe: Féminin
15/07/1991
Âge: 18 ans
Localisation: France
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 14:29    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Merci beaucoup bisous

Dommage que tu connaisses déjà ces fics, je n'aurais pas réussi à t'en faire découvrir... Mais bon, je suis contente que tu approuves ^^

Canine courage était aussi mon fanart préféré. J'adore ce que fait Sirilu, j'ai déjà posté pas mal de dessins d'elle dans la section fanart, ça se sont les derniers sortis.

Pour le Ministère, j'imagine que j'ai réussi à rendre ça intéressant parce que moi ça m'intéresse (je commence des études de sciences politiques, c'est pour dire). Et puis les loups-garous... là c'est le sujet en lui-même qui est passionnant, je n'ai pas eu trop à me creuser la tête chuchote
_________________
La terre est bleue comme une orange (Paul Eluard)
Revenir en haut
Svetlana Black
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 20 Fév 2009
Messages: 388
Sexe: Féminin
11/01/1987
Âge: 22
Localisation: La tête dans les étoiles en compagnie de la lune ( et de Remus )
Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 20:54    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Je n'ai qu'un mot à dire : Waouh !

Que ce soit pour le choix des fics que je connaissais déjà et que j'ai adoré, les fan-arts ( et en particulier celui de Sirilu dont je suis une fan absolue ) ou - et c'est surtout ça qui m'intéresse - tes deux "dissert'".

Ces deux textes sont passionnants. Je ne m'étendrai pas sur le sujet des loups-garous, ou bien on y sera encore demain...
Par contre, je ne peux m'empêcher de donner mes impressions sur celui du Ministère : j'avoue ne mettre jamais penchée sur le sujet, mais il est vrai qu'en lisant ton argumentation, j'ai pris conscience de beaucoup de choses, à commencer par le message pas-si-implicite-que-ça de JKR. C'est là qu'on se rend compte que sous couvert d'une série "pour enfants", elle a en réalité écrit un véritable appel à la tolérance ( ce qui rejoint le sujet sur les loups-loups ) et à l'indépendance d'esprit. *a plein de nouveaux arguments pour la prochaine fois où on lui dira que HP, c'est QUE pour les gosses*

Bref, merci pour cette Gazette qui est vraiment très réussie et qui a dû te demander beaucoup de temps et de travail.
bisous
_________________

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Lwella
Patacitrouille au sirop d'érable

Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2007
Messages: 1 840
Sexe: Féminin
28/03/1985
Âge: 24
Localisation: Les pieds sur Terre mais la tête dans les nuages...
Bélier (21mar-19avr) 牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2009 - 09:01    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Bravo Ediawe pour cette riche gazette de septembre!

En ce qui concerne les fics, je suis avec attention Picturins Sirius, dont j'approuve totalement ce que tu en as dis! Et pour les autres, et bien, en cas de coup de blues, je saurais quoi lire;-)
J'ai trouvé vraiment très intéressant "Le coin des lecteurs". Celui sur les loups garous bien évidemment coeur mais celui sur le ministère m'a bluffée!

Merci pour ce beau boulot!
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Laura Perdue
Patacitrouille Princesse

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 1 801
Sexe: Féminin
25/08/1989
Âge: 19 ans
Localisation: Angers
Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Sam 19 Sep 2009 - 20:02    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Bravo pour la gazette
J'ai pas eu le temps de lire le pavé que tu as mis pour les débats mais bravo d'avance ^^
_________________
Les hommes de génie sont des météores destinées à brûler pour éclairer leur siècle
Napoléon
Revenir en haut
Ediawe
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2009
Messages: 262
Sexe: Féminin
15/07/1991
Âge: 18 ans
Localisation: France
Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2009 - 14:16    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Je prends enfin le temps de vous répondre (pas trop tôt... part se fouetter pour se punir ^.^' )
D'abord, merci beaucoup à tous !

Svetlana Black : Apparement, je n'aurais pas réussi à vous faire découvrir d'autres fics mais je suis quand même contente que tu ais apprécié les fanart.
Quant aux deux textes... je suis très flattée je dois dire ému Et effectivement, quand on critiquera Harry Potter devant toi, tu pourras leur clouer le bec en leur montrant qu'il y a beaucoup plus de niveau de lecture qu'on le pense.

Lwella : Il y a un nouveau chapitre de Picturing Sirius qui vient de sortir (j'imagine que tu l'as déjà lu) et l'histoire tient toujours toutes ses promesses.
Citation:
celui sur le ministère m'a bluffée!

Merci ! J'avais peur qu'il ne soit pas très attractif (moi ça me passionne mais j'ai des goûts un peu particulier...) et ça me fait plaisir que tu l'ais jugé digne d'intérêt !

Laura Perdue : Mort de Rire Je ne peux pas t'en vouloir, vu la longueur de la chose. N'hésite pas à me donner ton avis si tu as le temps de les lire un de ces quatre.
_________________
La terre est bleue comme une orange (Paul Eluard)
Revenir en haut
Laura Perdue
Patacitrouille Princesse

Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 1 801
Sexe: Féminin
25/08/1989
Âge: 19 ans
Localisation: Angers
Vierge (24aoû-22sep) 蛇 Serpent

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2009 - 18:36    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

C'est bon zai tout lu. Que dire à part que c'est très bien écrit et très complet ^^ (ah ça va être dur d'écrire des débats après ça)
Merci encore pour cette Gazette
_________________
Les hommes de génie sont des météores destinées à brûler pour éclairer leur siècle
Napoléon
Revenir en haut
Matt'
Branle-merde qui aime les bananes
Branle-merde qui aime les bananes

Hors ligne

Inscrit le: 26 Sep 2007
Messages: 998
Sexe: Masculin
07/11/1986
Âge: 22
Scorpion (23oct-21nov)

MessagePosté le: Mar 22 Sep 2009 - 17:59    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Très belle gazette, franchement, félicitations ! :)

Les fanarts de Sirilu sont sympas, surtout la dernière phrase de Hermione, bien vu x) Et les débats sont vraiment intéressants. Particulièrement celui sur le ministère. Ce serait sympa de savoir si les choses ont changé depuis la fin de la guerre, si les sorciers ont ouvert les yeux.

Merci pour tout ce boulot, c'était vraiment agréable à lire !
_________________
Revenir en haut
MSN
Gred
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mar 2008
Messages: 33
Sexe: Féminin
16/08/1981
Âge: 26
Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 21 Oct 2009 - 20:47    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Je n'avais pas encore vu la nouvelle édition de la gazette qui est très sympa. Merci pour les liens de fics et pour les fanarts, surtout de Sirilu, qui sont géniaux. J'adore le dernier. Hermione peut être une vraie garce quand elle veut ^^.

Bravo pour les sujets aussi du débat ! Quant aux défis, le deuxième m'a bien fait rire. J'ai écrit une fic sur Remus et King il y a quelques mois déjà et j'ai adoré écrire sur eux. Si des personnes répondent au défi, j'aimerais beaucoup voir ce que ça donne ! :)

Bravo et courage pour la prochaine édition ! :)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Poka
Lecteur
Lecteur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2010
Messages: 76
Sexe: Féminin
10/09/1991
Âge: 18
Localisation: Paris
Vierge (24aoû-22sep) 羊 Chèvre

MessagePosté le: Ven 22 Jan 2010 - 17:41    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009 Répondre en citant

Géniale, la Gazette !
Je la découvre tout juste, et elle est superbe !

L'article sur les loups-garous est très bon, et j'ai adoré celui sur le Ministère (moi aussi, ce genre de choses m'intéresse !).
Merci pour les découvertes côté fiction, je n'en connaissais aucune ! coeur
_________________
Sans la musique, la vie serait une erreur. [ F. Nietzsche ]
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur ICQ MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50    Sujet du message: Gazette des Patacitrouilles - Edition de Septembre 2009

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    La Team des Patacitrouilles Yaoistes Index du Forum -> Divers -> La Gazette des Patacitrouilles Yaoistes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
trevorj :: theme by ~// TreVoR \\~
Traduction par : phpBB-fr.com